Conflit en Syrie: l'UE prépare une nouvelle aide de 500 millions d'euros pour les réfugiés en Turquie

La commission européenne prépare une nouvelle aide additionnelle de 500 millions d'euros pour les réfugiés syriens en Turquie et plusieurs autres mesures afin d'apaiser les tensions avec Ankara.
La commission européenne prépare une nouvelle aide additionnelle de 500 millions d'euros pour les réfugiés syriens en Turquie et plusieurs autres mesures afin d'apaiser les tensions avec Ankara. - © Osman Orsal - Getty Images

La commission européenne prépare une nouvelle aide additionnelle de 500 millions d'euros pour les réfugiés syriens en Turquie et plusieurs autres mesures afin d'apaiser les tensions avec Ankara, a appris jeudi l'AFP de source européenne.

Le financement de 500 millions d'euros viendra en complément des 6 milliards alloués dans le cadre de l'accord conclu en 2016 pour financer les programmes mis en oeuvre par les ONG en faveur des quelque 3,7 millions de réfugiés syriens en Turquie, a expliqué cette source. L'exécutif présidé par l'Allemande Ursula von der Leyen propose par ailleurs de faciliter la délivrance de visas en faveur des ressortissants turcs.

Apaiser Ankara

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a pour sa part annoncé mercredi le déblocage d'une aide d'urgence de 170 millions d'euros "pour les plus vulnérables en Syrie" lors de son déplacement à Ankara. Ce financement n'est pas inclus dans les 500 millions de l'aide pour les réfugiés. Sur les 6 milliards, 4,7 milliards ont été engagés dont 3,2 milliards ont déjà été décaissés, selon la Commission européenne.

Ces mesures visent à apaiser Ankara qui a décidé de laisser passer migrants et réfugiés se trouvant sur son territoire pour obtenir de nouveaux soutiens de l'UE. Depuis cette annonce, des dizaines de milliers de migrants se sont massés à la frontière grecque. "Si les pays européens veulent régler le problème, alors ils doivent apporter leur soutien aux solutions politiques et humanitaires turques en Syrie", a déclaré mercredi le président Erdogan. L'UE a rejeté "fermement" le chantage aux migrants de la Turquie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK