Conflit en Syrie: l'État civil a répertorié 68.000 décès en 2017

Pour 2018, "il y a 32.000" morts, a indiqué Ahmed Rahal
Pour 2018, "il y a 32.000" morts, a indiqué Ahmed Rahal - © MOHAMAD ABAZEED - AFP

Les registres de l'État civil en Syrie ont répertorié 68.000 décès au total en 2017, a indiqué le directeur de cette administration lors d'un entretien paru jeudi dans le quotidien pro-étatique Al-Watan.

Le directeur de l'État civil syrien, Ahmed Rahal, n'a toutefois fourni aucun détail sur les circonstances de ces décès, ni le décompte pour les différentes régions du pays, ravagé depuis 2011 par un conflit meurtrier qui a fait plus de 350.000 morts selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Pour l'année actuelle, il y a 32.000" morts, a indiqué Ahmed Rahal dans son entretien au journal Al-Watan. Ces déclarations interviennent alors que des défenseurs des droits de l'Homme et des familles de détenus victimes de disparitions forcées ont accusé les autorités de Damas d'avoir discrètement mis à jour les registres de l'État civil, en rendant publics des centaines de décès qui remontent parfois à 2013.

Interrogé sur les possibles décès de personnes portées disparues, Ahmed Rahal a répondu: "Nous n'avons pas de registre pour les disparus (...). Si un document rapportant un décès nous parvient de n'importe quelle instance gouvernementale, que ce soit un hôpital ou autre, la mort est répertoriée, sans que ne soit précisé s'il s'agit d'un disparu ou non". 

Combats des troupes syriennes contre l'EI à Soueida, ce 11 août

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK