Conflit en Syrie: 14 civils tués dans des bombardements du régime près de Damas

Les explosions ont tué une enfant (image d'illustration)
Les explosions ont tué une enfant (image d'illustration) - © AFP

Au moins 14 civils, dont une enfant, ont été tués samedi dans la Ghouta orientale par des bombardements du régime syrien qui a intensifié ses frappes contre cette région rebelle assiégée près de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Dix civils ont été tués dans des frappes aériennes contre les localités de Madira et Harasta et les quatre autres dans des tirs de roquettes contre les localités de Hazza et Hamouria, a rapporté l'Observatoire. Les bombardements du régime ont fait environ 40 blessés et, selon l'OSDH, le bilan des victimes pourrait être revu à la hausse.

L'escalade du régime intervient après une attaque mardi du groupe rebelle islamiste Ahrar al-Cham contre une de ses bases militaires près de la localité de Harasta. Vendredi, les bombardements du régime ont fait au moins 19 morts, dont six enfants, la plupart dans la ville de Douma toujours dans la Ghouta.

En riposte aux bombardements du régime de Bachar al-Assad, les insurgés ont tiré jeudi et vendredi des obus sur la capitale syrienne, faisant neuf morts. Ces tirs se sont poursuivis samedi selon l'agence de presse officielle Sana, faisant un mort et 20 blessés.

Située à l'est de Damas, la Ghouta orientale fait partie des quatre zones de "désescalade" instaurées cette année en Syrie en vue d'une trêve durable dans le pays en guerre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK