Conflit au Tigré : Asmara ciblée une 3e fois par des roquettes venant de la région éthiopienne du Tigré

Conflit au Tigré : Asmara ciblée une 3e fois par des roquettes venant de la région éthiopienne du Tigré
Conflit au Tigré : Asmara ciblée une 3e fois par des roquettes venant de la région éthiopienne du Tigré - © MAHEDER HAILESELASSIE TADESE - AFP

La capitale érythréenne Asmara a pour la troisième fois été visée par des roquettes tirées depuis le Tigré, ont indiqué dimanche des sources diplomatiques, au lendemain de la prise de Mekele, la capitale cette région dissidente du nord de l'Ethiopie.

Le Premier ministre Abiy Ahmed a annoncé samedi soir "contrôler" Mekele, bastion du Front de libération du Peuple du Tigré (TPLF), au pouvoir au Tigré, une étape décisive de l'opération militaire entamée le 4 novembre. "À environ 22h13 le 28 novembre il y a eu six explosions à Asmara", écrit l'ambassade américaine en Erythrée dans une "alerte de sécurité" publiée dimanche sur son site internet.


►►► À lire aussiConflit en Ethiopie : que se passe-t-il dans la région du Tigré ?


Deux diplomates basés à Addis Abeba ont de leur côté indiqué à l'AFP que de multiples roquettes ont été tirées samedi soir vers Asmara et qu'elles semblent avoir visé l'aéroport et des installations militaires.

Comme pour les précédentes attaques, ni le lieu où les roquettes sont tombées ni les dégâts qu'elles ont pu causer n'ont pu être clairement établis. L'Erythrée, située juste au nord du Tigré, est un des pays les plus fermés au monde et son gouvernement n'a commenté aucun des tirs.

Archive dans notre JT du 13/11/2020 :

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK