Conflit à Gaza: l'inquiétude de la communauté internationale grandit

Conflit à Gaza: l'inquiétude de la communauté internationale grandit
Conflit à Gaza: l'inquiétude de la communauté internationale grandit - © DAVID BUIMOVITCH - BELGAIMAGE

L’opération israélienne "bordure de protection" à Gaza, en représailles aux tir de roquettes du Hamas entre dans son 17ème jour. On dénombre 34 victimes (dont 32 soldats) côté israélien et plus de 700 morts palestiniens. Un bilan particulièrement lourd car la majorité de ces victimes palestiniennes sont des civils.

Et ce bilan suscite une inquiétude grandissante dans la communauté internationale. Le secrétaire d’Etat américain John Kerry multiplie les rencontres dans la région.

Après avoir rencontré le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, le président palestinien, Mahmoud Abbas et le premier-ministre israélien Benjamin Netanyahu, il a quitté ce mercredi soir Tel-Aviv pour se rendre au Caire. Un ultime effort pour arracher une trêve entre le Hamas et Israël.

Pour l’heure on n’y est pas mais John Kerry évoque tout de même des "progrès" tandis que le nombre de tir de roquettes depuis la bande de gaza semble diminuer.

Philipp Hamond, le ministre britannique des affaires étrangères, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon multiplient eux aussi les entretiens entre les belligérants et les acteurs régionaux.

Les navettes diplomatiques se poursuivent donc tandis qu'une enquête de l’ONU sur d’éventuelles violations commises par Israël durant cette offensive est évoquée. Après 7 heures de débat ce mercredi, le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies a décidé de l’envoi d’enquêteurs. Un peu plus tôt, sa haut-commissaire avait évoqué de possibles "crimes de guerre" commis à Gaza.

Julien Jeffredo

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK