Conférence sur le climat (COP24) à Katowice: qu'est-ce qu'une COP?

La COP24 (Conférence des Nations unies sur les changements climatiques) se tiendra du 3 au 14 décembre à Katowice, en Pologne.
La COP24 (Conférence des Nations unies sur les changements climatiques) se tiendra du 3 au 14 décembre à Katowice, en Pologne. - © Belga

Début octobre, le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) a rendu son rapport spécial sur le réchauffement climatique de 1,5 degré. De ce rapport, 4 enseignements importants dont : la réalité du réchauffement, les bénéfices à le contenir, le besoin de changement de nos habitudes et l'impact de la lutte. Du 3 au 14 décembre, la COP24 (Conférence des Nations unies sur les changements climatiques) et les états signataires reviendront sur ce rapport à Katowice en Pologne. Voilà pour les enjeux, mais au fond, c'est quoi une COP ? 

En 1992, à l’occasion du sommet de la Terre de Rio de Janeiro, l’ONU s’est dotée d’un cadre de lutte contre le réchauffement climatique : la CCNUCC (Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques). Cette convention (un grand traité international) réunit presque tous les pays (appelés " Parties ") du monde et leurs représentants (196 Etats exactement). Ils se rassemblent une fois par an depuis 1995 lors des COP (Conferences of the Parties). 

Lors de ces COP, les États signataires peuvent entériner des accords sur la réduction des émissions anthropiques de gaz à effet de serre, avec des objectifs communs ou différenciés. Ils évaluent l’évolution de leurs engagements et de l’application de la convention-cadre. Des sessions de négociation sont réalisées en amont de ces sommets. À côté des Parties, des acteurs non-étatiques comme des collectivités territoriales, des ONG ou encore des scientifiques participent également à la COP. 

Appliquer réellement l’Accord de Paris

Au cours de la COP, on réexamine les engagements des pays depuis la COP 21 et l’Accord de Paris. Trois choses sont examinées : le maintien du réchauffement climatique en-dessous des + 2 °C ; les nouvelles découvertes scientifiques et les expériences accumulées en matière de politiques climatiques. Pour cette 24e édition, le but ce sera d’établir des règles précises et contraignantes pour réellement appliquer l’Accord de Paris. Pour l’instant, les efforts menés ne pas suffisants. Selon les prévisions du GIEC, le réchauffement climatique risque de dépasser les 3 °C.

23 années de COP

La première COP s’est tenue à Berlin en 1995. Mais c'est à l’occasion de la troisième COP, en 1997, que le Protocole de Kyoto a été signé. Ce protocole implique 37 pays développés qui se sont engagés à réduire leurs émissions de 5% en moyenne sur la période de 2008 à 2012 par rapport aux niveaux de 1990.

En revanche, pour la COP15 en 2009, lors du très médiatisé sommet de Copenhague, aucun accord global n’a été trouvé. Il a fallu attendre la COP18 en 2012 et l’Amendement de Doha pour voir le Protocole de Kyoto prolongé. Il porte sur la période de 2013 à 2020 et prévoit, pour les pays engagés, une réduction moyenne de 18% de leurs émissions par rapport à 1990. 

En 2015, la COP21 qui s'est tenue à Paris, a permis de conclure un accord engageant 195 États à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. L'accord de Paris est entré en vigueur le 4 novembre 2016. Les dernières COP se sont déroulées à Marrakech en novembre 2016 pour la COP22 et à Bonn en novembre 2017 pour la COP23. Depuis 2005, date d’entrée en vigueur du Protocole de Kyoto, la COP est chaque année couplée à la Conférence annuelle des Parties au Protocole de Kyoto. La COP25 pourrait-elle se dérouler en Belgique en 2019 ? En tout cas, le chef de groupe Ecolo à la Chambre, Georges Gilkinet, souhaite que la Belgique propose sa candidature suite au désistement du Brésil. 

Journal télévisé 13h

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK