Conférence panafricaine pour un futur vaccin contre le paludisme

Plus d'un millier de scientifiques et spécialistes de la santé en Afrique participent depuis dimanche et jusqu'au 6 novembre à Nairobi à une conférence panafricaine sur la lutte contre le paludisme.

Cette 5e conférence de l'Initiative multilatérale sur le paludisme (MIM) va évaluer les progrès dans la recherche, le traitement et la prévention du paludisme, indique un communiqué de presse transmis à l'AFP.

Les participants se pencheront sur les recherches en cours sur le continent africain pour trouver un vaccin antipaludique, en particulier l'évaluation clinique du vaccin RTS, S, développé en partenariat entre la Malaria Vaccine Initiative (MVI) et le laboratoire GlaxoSmithKline Biologicals (GSK Bio).

Le paludisme tue plus d'un million de personnes par an dans le monde, surtout des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes, en particulier en Afrique subsaharienne où un enfant meurt toutes les 30 secondes des suites du paludisme parfois encore appelé malaria.

Les parasites responsables du paludisme sont transmis par la piqûre de la femelle d'un moustique, l'anophèle.

La MVI, mise sur pied par l'organisation non gouvernementale PATH, est un programme mondial financé principalement par la Fondation Bill et Melinda Gates.

 

(Belga)