Des artistes européens contre le candidat commissaire hongrois à la Culture

Des artistes européens contre le candidat commissaire hongrois à la Culture
Des artistes européens contre le candidat commissaire hongrois à la Culture - © Malcolm Taylor - BELGAIMAGE

Une trentaine d'artistes européens de premier plan, parmi lesquels les cinéastes belges Jean-Pierre et Luc Dardenne, ont envoyé lundi une pétition au président de la Commission européenne pour s'opposer à la nomination de Tibor Navracsics au poste de commissaire à la Culture.

Le Parlement européen avait rendu un avis négatif début octobre sur l'attribution du portefeuille de l'Education, de la Culture et de la Citoyenneté à ce proche du Premier ministre hongrois Viktor Orban, à la tête du ministère de la Justice de 2010 à 2014 et cheville ouvrière de lois jugées liberticides.

Le chef d'orchestre Simon Rattle, Pierre Audi, directeur du Dutch National Opera, le cinéaste Michael Haneke, le compositeur anglais George Benjamin, les metteurs en scène Romeo Castellucci, Thomas Ostermeier, la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker, les metteurs en scène britanniques Simon McBurney et Katie Mitchell, ainsi que Ariane Mnouchkine à Paris, directrice du Théâtre du Soleil et Olivier Py, directeur du Festival d'Avignon sont parmi les signataires de ce texte lancé par le directeur du Festival lyrique d'Aix-en-Provence (France), le Belge Bernard Foccroulle.

"M. Navracsics a été membre du gouvernement Orban en Hongrie, et a pris part à ce titre à une politique qui, dans les discours et dans la pratique, tourne le dos aux Droits de l'Homme, renie les valeurs communes européennes, limite la liberté d'expression, refuse la diversité culturelle, brime le secteur artistique", indiquent ces artistes.

"La solution qui consisterait à lui retirer les compétences liées à la citoyenneté n'est pas suffisante", soulignent-ils, la culture et l'éducation constituant "des enjeux fondamentaux de la construction européenne".

Les signataires "demandent avec force au président de la Commission et aux membres du Parlement européen de retirer à M. Navracsics la charge de la Citoyenneté, de l'Education et de la Culture, de développer la culture comme un des atouts majeurs de l'Europe et de continuer à œuvrer activement pour une Europe fondée sur sa culture et portée par ses citoyens".

Le texte, toujours ouvert aux signatures, doit également être publié dans de grands journaux européens dans les jours qui viennent.


Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK