Direct / Commissaires UE: M. Thyssen et J. Hill sur le grill, suivez nos directs

Commissaires UE: M. Thyssen et J. Hill sur le grill, suivez nos débats
Commissaires UE: M. Thyssen et J. Hill sur le grill, suivez nos débats - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Ce mercredi 1er octobre, deux aspirants Commissaires européens particulièrement attendus, la Belge Marianne Thyssen et le Britannique Jonathan Hill, passent leur grand oral devant les membres du Parlement européen. La RTBF organise dans la foulée deux débats, en direct, entre eurodéputés afin de décortiquer les enseignements de ces auditions et de comprendre les points de vue qui s’affrontent.

La première audition à épingler pour le public belge est bien évidemment celle de Marianne Thyssen (CD&V), la candidate Commissaire belge.

En héritant du portefeuille Emploi et des Affaires sociales, la démocrate-chrétienne aura, entre autres, à gérer le délicat dossier des "travailleurs détachés". Il s'agit des travailleurs d’un Etat membre qui exercent, pour leur employeur, des prestations dans un autre pays membre. Derrière ce dossier brûlant, c’est toute la question du dumping social qui est en jeu. La Belge arrivera-t-elle à convaincre qu’elle est la femme de la situation ?

Vous pouvez suivre son audition en direct sur notre site.

A la suite de cette épreuve, trois eurodéputés belges de premier plan analyseront en direct et débattront de cette audition.

Marie Arena (S&D), Gérard Deprez (ADLE) et Claude Rolin (PPE) échangeront leurs arguments en direct depuis le studio TV du Parlement européen. Un débat que vous pourrez évidemment suivre sur notre site dès 13h00.

Jonathan Hill, le Commissaire le plus controversé?

Anne Blanpain, notre spécialiste Europe, résumait en ces termes toutes les craintes que suscite Jonathan Hill : "Jean-Claude Juncker semble s’être bien amusé en attribuant les portefeuilles à ses commissaires" avec, entre autres, "les services financiers à un Britannique qui défaille dès que l’on prononce les mots régulation financière".

Il faut dire que Lord Hill of Oareford a un pedigree qui laisse perplexe quant à sa volonté de réguler le système financier européen. Système qui a démontré toute sa capacité de nuisance lors de la crise de 2008 et de ses conséquences funestes sur la zone euro.

Jugez plutôt : fondateur d’un cabinet de consultance, jugé proche des intérêts de la City, ce conservateur britannique est, à l’image de son parti, plutôt eurosceptique et issu d’un pays qui ne fait pas partie de la zone euro. Étrange pour celui qui devra superviser les services financiers de l’Union...

Alors, faut-il se prémunir de faire entrer "un loup dans la bergerie" comme le pensent certains dans l’Hémicycle européen ? Ou faut-il éviter les procès d’intention et, comme y invite son prédécesseur à ce poste, le Français Michel Barnier, "juger M. Hill sur ses actes" ?

Louis Michel ancien commissaire européen et actuellement eurodéputé libéral en débattra avec deux autres députés européens belges férus de questions financières: le socialiste Hugues Bayet et l’écologiste Philippe Lamberts.

Vous pouvez suivre ce débat en direct sur notre site à partir de 17 heures 30, et suivre l’audition de Jonathan Hill en direct ici.

Julien Vlassenbroek

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK