Colombie: la paix sera signée le "26 septembre à Carthagène"

 La Colombie s'achemine vers la fin d'une guerre fratricide entamée en 1964, le plus ancien conflit armé des Amériques.
La Colombie s'achemine vers la fin d'une guerre fratricide entamée en 1964, le plus ancien conflit armé des Amériques. - © Belga

"La paix sera signée le 26 septembre à Carthagène", a annoncé le chef de l'Etat, dont le gouvernement a conclu un accord avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), à l'issue de près de quatre ans de négociations pour mettre fin à 52 ans d'un conflit armé qui a fait des dizaines de milliers de morts. Le chef de l'Etat a ajouté qu'il s'agissait "peut-être de l'annonce la plus importante" qu'il ait faite dans sa vie. L'accord de paix, conclu à l'issue de pourparlers délocalisés à La Havane, doit être d'abord ratifié par la Xe conférence nationale des Farc, qui se tiendra du 17 au 23 septembre, quelques jours plus tard qu'initialement prévu. Puis l'accord sera signé par le président Santos et par le chef suprême des Farc, Rodrigo Londoño, plus connu sous ses noms de guerre Timoleon Jiménez ou Timochenko, avant d'être soumis à l'approbation des Colombiens par référendum le 2 octobre. La Colombie s'achemine vers la fin d'une guerre fratricide entamée en 1964, le plus ancien conflit armé des Amériques qui, au fil des décennies, a impliqué plusieurs guérillas d'extrême-gauche, dont l'Armée de libération nationale (ELN, encore active), des milices paramilitaires d'extrême-droite et l'armée, faisant au moins 260.000 morts, 45.000 disparus et 6,9 millions de déplacés.