Colombie : des caméras recensent le condor des Andes, menacé d'extinction, pour la première fois

Caméras et incantations divines ont œuvré au recensement inédit du condor des Andes en Colombie, où l’oiseau "sacré" pour les populations indigènes d’Amérique du Sud est menacé d’extinction.

Un groupe de 300 volontaires s’est déployé le temps d’un week-end dans une centaine de sites en Colombie. Bien que les experts estiment qu’environ 130 condors vivent dans les Andes colombiennes, l’exacte population de ces oiseaux monogames n’a jamais été recensée.

"Nous avons besoin de savoir combien il y a de condors dans le pays et dans quel état de santé ils se trouvent", explique la biologiste Adriana Collazos. "Connaître en détail la population est fondamental pour proposer des stratégies de conservation" de l’espèce menacée, poursuit Fausto Saenz, directeur scientifique de la Fondation Néotropicale, à l’initiative de ce recensement sans précédent élaboré conjointement avec les parcs naturels nationaux de Colombie.

Ce comptage, explique-t-il, permettra aux futurs plans de repeuplement d’harmoniser l’équilibre entre mâles et femelles, car près de la moitié des condors de Colombie ont été élevés en captivité.

Le condor andin, l’un des plus grands oiseaux du monde qui pèse de 9 à 15 kilos, est en danger critique d’extinction en Colombie et figure sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui en dénombre 6700 spécimens.

Le médecin traditionnel du groupe ethnique autochtone Kokonuko Rosendo Quita Rosendo Quita effectue un rituel d'harmonisation avant d'entrer sur le site d'observation du condor des Andes (Vultur gryphus).
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK