Colère des Palestiniens suite à la décision de reconnaître Jérusalem capitale d'Israël: une centaine de blessés

Des Palestiniens en colère ont affronté les soldats israéliens et brûlé le portrait de Donald Trump jeudi pour protester contre la décision unilatérale et potentiellement explosive du président américain de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

A Hébron, Ramallah, Bethléem, Qalqiliya, Jénin, bref, la plupart des grandes villes palestiniennes, il y a eu des incidents. En général des groupes de jeunes Palestiniens en colère se sont réunis pour contester la décision de Donald Trump. Face à eux, des soldats israéliens en tenue anti-émeute. Aux jets de pierres, les soldats répondent par des tirs de gaz lacrymogènes, des jets d'eau, et puis des tirs de balles en caoutchouc, voire à balles réelles.

Selon un dernier bilan du croissant rouge palestinien, il y a eu une centaine de blessés, dont une vingtaine par balles en caoutchouc ou par balles réelles. Une grève générale a été largement suivie en Cisjordanie et à Jérusalem-Est: les magasins et les écoles sont restés fermés.

Dans la bande de Gaza, des manifestants ont lancé des pierres en direction de soldats israéliens postés près du mur de séparation. Sept Palestiniens ont été blessés par des tirs à balles rélles.

Depuis Gaza, le mouvement islamiste Hamas a appelé à un soulèvement et, en particulier demain vendredi, à un jour de colère. La journée sera ultra-sensible à Jérusalem: les musulmans doivent se retrouver sur l'esplanade des Mosquées pour la prière hebdomadaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK