Climat : la compagnie pétrolière ExxonMobil assignée devant la justice US

Rex Tillerson, Ex- CEO Exxon
Rex Tillerson, Ex- CEO Exxon - © SAUL LOEB - AFP

Ce mardi démarre un procès à New-York où il sera beaucoup question de changement climatique mais surtout d’argent. Car les plaignants sont des milliers d’investisseurs du géant pétrolier ExxonMobil.

Depuis octobre 2018, ils accusent la compagnie pétrolière d’avoir volontairement sous-estimé les conséquences des accords de Paris sur les résultats financiers de la société.

Le procureur général de l’État de New York, avait fini par suivre leur requête et déposé plainte pour la fraude présumée d’ExxonMobil, cotée au New York Stock Exchange.  

Pour éviter le procès, la compagnie a utilisé toutes les ficelles de la procédure mais le juge Barry Ostrager, de la Cour suprême de l’État de New York, a mis fin au débat et fixé la date d’ouverture du procès, ce mardi.

L'ex-dirigeant, Rex Tillerson mis en cause

Même s'il n'est pas directement attaqué, la plainte met nommément en cause l'ex-PDG de l'entreprise, Rex Tillerson, secrétaire d'État du gouvernement Trump jusqu'en mars 2018. Car celui-ci ne pouvait ignorer que la société ne communiquait pas les chiffres exacts sur ses coûts. 

Au centre des débats, il sera question des affirmations d’ExxonMobil selon lesquelles la compagnie avait pris en compte dans ses décisions l’augmentation prévisible du coût des émissions de gaz à effet de serre, alors que ce n’était pas le cas, selon le bureau du procureur.  

Il est bien question de fraude car ExxonMobil aurait trompé les investisseurs.

ExxonMobil, dont le titre n'a pas souffert de l'annonce de ce procès, a qualifié de "fausses" et "trompeuses" les accusations du procureur.

La compagnie s'est dite confiante d'être exonérée par la justice : "Il est connu que l'enquête menée par le procureur général et la plainte au civil qui a suivi étaient politiquement motivées et résultaient d'un effort concerté d'organisations anti-énergies fossiles et d'avocats impliqués dans d'autres affaires attaquant l'industrie pétrolière", a indiqué la société jeudi dans un communiqué. "

En août dernier, la SEC, le gendarme américain de la Bourse, avait classé sans suite une enquête de plus de deux ans sur les pratiques comptables d'ExxonMobil.

Dans sa plainte, la justice de New-York souhaite qu' ExxonMobil soit obligé de publier des informations rectifiées aux investisseurs et de rembourser les sommes indûment gagnées grâce à cette fraude. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK