Chypre propose la nationalité aux étrangers ayant perdu trois millions

Le président Nicos Anastasiades veut conserver les investisseurs russes à Chypre.
Le président Nicos Anastasiades veut conserver les investisseurs russes à Chypre. - © AFP PHOTO / PATRICK BAZ

Le président Nicos Anastasiades a indiqué dimanche que Chypre se préparait à proposer aux investisseurs étrangers s'étant vu ponctionner 3 millions d'euros ou plus dans le cadre du plan de sauvetage européen, de devenir citoyens de l'île méditerranéenne.

"Les investisseurs non résidents qui détenaient des dépôts avant le 15 mars 2013 et ont essuyé des pertes atteignant au moins trois millions d'euros seront éligibles pour demander la nationalité chypriote", a déclaré Nicos Anastasiades à l'ouverture d'une conférence sur les investissements russes à Chypre.

Le président, élu mi-février, a dit aux hommes d'affaires russes réunis à Limassol "partager leur amertume et leur appréhension compréhensibles causées par la façon dont l'accord de l'Eurogroupe a été imposé à mon gouvernement".

Chypre, au bord de la faillite a dû accepter, en échange d'un prêt international de 10 milliards d'euros, des contreparties draconiennes dont une réduction drastique de son secteur bancaire, importante source de revenus pour l'île.

Un message aux hommes d'affaires russes

La plus grosse banque de Chypre est en cours de restructuration, la deuxième en cours de liquidation, et leurs plus gros déposants ont été très largement ponctionnés, dans une tentative de mettre à contribution les nombreux investisseurs étrangers, notamment russes, qui opéraient via Chypre.

Afin "d'adoucir (...) les dégâts subis par la communauté d'affaires russe", le président a indiqué avoir soumis à son gouvernement une série de mesures qui doivent être validées lors d'un Conseil des ministres de deux jours débutant lundi.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK