Chine: remous autour de la condamnation d'un dissident

RTBF
RTBF - © RTBF

Quatre anciens responsables du parti communiste chinois ont signé une lettre ouverte appelant Pékin à réviser le cas du dissident Liu Xiaobo, condamné à 11 ans de prison pour avoir réclamé la démocratisation de la Chine.

"Si la démocratie, la loi et les droits de l'Homme pour lesquels, nous, vieux camarades, nous sommes battus sont laissés de côté, nos coeurs ne seront jamais en paix", dit cette lettre dont les signataires sont octogénaires ou nonagénaires.

"Nous pensons devoir proposer aux dirigeants actuels que les problèmes légaux et les preuves dans le cas Liu soient revus", dit le texte publié la semaine dernière sur le site internet de l'Independent Chinese Pen Centre, un groupement d'écrivains que Liu a dirigé par le passé.

Ces quatre responsables sont un ancien chef de la rédaction du Quotidien du Peuple, organe du Parti communiste au pouvoir, un membre honoraire de la prestigieuse Académie des sciences sociales, un ancien chef adjoint et un ancien journaliste de l'agence officielle Chine Nouvelle.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK