Chine: lourde peine pour le dissident Liu Xiaobo

RTBF
RTBF - © RTBF

Le chef de file de la dissidence chinoise Liu Xiaobo a été condamné à onze ans de prison. La justice chinoise lui reproche d'avoir appelé à la démocratisation de la Chine. Les militants des droits de l'homme y voient le signe d'un durcissement politique.

Liu Xiaobo, 53 ans, un écrivain et ancien professeur d'université qui avait déjà connu la prison après la répression du mouvement démocratique de Tiananmen, s'est également vu priver de ses "droits politiques pendant deux ans", ont indiqué ses avocats.

Sa femme, Liu Xia, qui n'avait pas pu assister au procès mercredi, était cette fois présente et a pu le voir après le verdict, pour la première fois depuis mars. "Il était très calme, nous nous sommes vus pendant dix minutes et nous étions tout sourire quand nous nous sommes parlés. Je gardais le sourire pour qu'il puisse être calme", a-t-elle déclaré. Selon elle, son mari a décidé de faire appel.

Liu avait comparu mercredi deux heures et demie durant pour "subversion du pouvoir de l'Etat" après avoir été l'un des auteurs de la "Charte 08", un texte réclamant une Chine démocratique. Cité par l'agence officielle Chine Nouvelle, le tribunal a affirmé "avoir suivi strictement la procédure judiciaire dans cette affaire et protégé pleinement les droits à la défense de Liu".

Les journalistes et diplomates étrangers n'ont pas pu assister au procès, ni à la lecture du verdict. "L'Union européenne est très préoccupée par le caractère disproportionné de la condamnation infligée au défenseur des droits de l'homme Liu Xiaobo", a affirmé la présidence suédoise de l'Union européenne.

L. Hd. avec AFP

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK