Chine: des intellectuels pour la libération de Liu Xiaobo

RTBF
RTBF - © RTBF

Plus de 100 écrivains, universitaires et militants des droits de l'Homme ont demandé dans une lettre au parlement chinois réuni en session la libération du dissident Liu Xiaobo, a annoncé mercredi l'organisation Human Rights Watch.

L'auteur britannique Salman Rushdie, la lauréate sud-africaine du Nobel de littérature Nadine Gordimer et l'auteur chinois Ma Jian figurent parmi les signataires de la lettre datée du 9 mars et adressée au président du parlement Wu Bangguo.

Liu Xiaobo, 54 ans, avait été condamné le jour de Noël 2009 à 11 ans de prison par un tribunal de Pékin pour "subversion du pouvoir de l'Etat" après avoir été l'un des auteurs de la "Charte 08", un texte réclamant une Chine démocratique. Sa condamnation a été confirmée avec le rejet de son appel le mois dernier.

"Nous pensons que le Dr Liu a été arrêté simplement pour avoir exercé son droit à la liberté d'expression telle qu'elle est garantie par la constitution chinoise et les lois internationales", disent les signataires de la lettre.

"Nous pensons en outre que le crime de subversion du pouvoir de l'Etat tel qu'il est actuellement défini par la législation chinoise viole les normes internationales en matière de droits de l'Homme", poursuit le texte, qui appelle à sa libération immédiate et "sans conditions".

L'Assemblée Nationale Populaire (ANP, parlement) est réunie à Pékin cette semaine pour sa session annuelle. L'ANP, avec ses près de 3.000 députés, reste essentiellement une chambre d'enregistrement des grandes décisions des hiérarques du Parti communiste chinois.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK