Chine: 30 à 40 personnes ensevelies sous un glissement de terrain

Des eaux boueuses envahissent les rues de Beishuan, le 9 juillet 2013, dans la province du Sichuan
Des eaux boueuses envahissent les rues de Beishuan, le 9 juillet 2013, dans la province du Sichuan - © AFP

Entre 30 et 40 personnes ont été ensevelies en Chine mercredi sous un glissement de terrain survenu dans la province du Sichuan, dans le sud-ouest du pays, a annoncé l'agence Chine Nouvelle, citant des responsables locaux.

Le glissement de terrain a eu lieu à Zhongxing, une ville au nord-est de la capitale régionale, Chengdu, provoqué par les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région, selon les pompiers cités par l'agence officielle, ajoutant que les secours étaient à pied d'oeuvre sur place.

Un responsable de Zhongxing joint par l'AFP a déclaré que "jusqu'à présent, on sait seulement que 11 familles ont été ensevelies et que plus de 200 habitants ont été évacués", et que les secouristes étaient à la recherche d'autres victimes ou survivants.

Une grande partie de la Chine, Pékin compris, a été touchée par d'importantes précipitations ces derniers jours, souvent accompagnées d'orages.

Des pluies torrentielles, près de 40 000 personnes évacuées

Depuis lundi, les pluies torrentielles qui se sont abattues au Sichuan ont provoqué des crues sur plusieurs rivières, emportant trois ponts, et déclenchant l'évacuation de 36.800 personnes, selon les autorités. Plus de 300 habitations se sont effondrées.

Au sud de Zhongxing, à Jiangyu, près de Chengdu, quelque 2.700 secouristes ont été mobilisés pour retrouver 12 personnes manquantes après l'effondrement d'un pont qui a emporté plusieurs véhicules, selon les responsables locaux.

"Il y avait plusieurs voitures devant moi, et un autobus ou un minibus, je ne me souviens plus", a déclaré à la télévision nationale Lin Rui, un rescapé tombé à l'eau avec son véhicule et parvenu à gagner la rive à la nage.

Très montagneuse, la province du Sichuan est souvent la proie de glissements de terrain lors de la saison des pluies, et de redoutables tremblements de terre.

En avril, 83 mineurs avaient été emportés avec leur campement par un glissement de terrain au Tibet, à l'est de la capitale régionale, Lhassa.

Un peu plus tôt, en janvier, 46 personnes, des enfants pour la plupart, avaient été tués dans la province voisine du Yunnan (sud) par un autre glissement de terrain, sur lequel plus de 1.000 secouristes ont dû travailler la nuit, par une température glaciale, à la recherche de survivants.

Le Sichuan a été la proie d'un des pires tremblements de terre qu'ai connu la Chine en mai 2008, qui avait fait plus de 80.000 morts.

AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK