Chili: les femmes descendent dans les rues pour une révolte féministe sans précédent

Chili: des manifestations féministes sans précédent
Chili: des manifestations féministes sans précédent - © Tous droits réservés

Au Chili, les femmes descendent dans les rues pour une révolte féministe sans précédent. Le but ? Dénoncer le sexisme dont elles sont victimes. 

Une vague de contestation sans précédent contre la violence machiste agite le Chili. Les jeunes Chiliennes sont dans la rue, bloquent les universités, et dénoncent les abus sexuels ou encore le sexisme dans l’enseignement supérieur. Elles exigent des mesures concrètes.

“Dès le plus jeune âge, les femmes n’ont pas les mêmes droits et les mêmes considérations que les hommes“, fustige une étudiante chilienne. 

Le mouvement est né de l’inaction des autorités universitaires face à des plaintes d’abus sexuels. 

Les revendications se sont ensuite élargies à la féminisation de l’enseignement supérieur et à une lutte effective contre les violences sexuelles. 

“Ce que nous demandons, c’est la fin de la violence de genre, de l’éducation sexiste, du harcèlement, quelque soit sa forme“, lance une autre étudiante. 

Une réponse “insuffisante“ du gouvernement

De son côté, le ministre de l’Éducation Gerardo Varela, a provoqué un tollé en parlant de “petites humiliations et discriminations“ à résoudre. Le Président chilien Sebastian Pinera a essayé de reprendre la main en présentant un “agenda de la femme“. Mais il peine à convaincre. Certaines femmes jugent la réponse certes “nécessaire“ mais “insuffisante“. “Il n’annonce rien sur l’éducation sexiste“, pointe notamment une étudiante. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK