Chili: impopulaire, l'ex-président Lagos retire sa candidature à la présidentielle

Ricardo Lagos en 2012 à Montevideo (Uruguay)
Ricardo Lagos en 2012 à Montevideo (Uruguay) - © RONALDO SCHEMIDT - AFP

L'ex-président du Chili Ricardo Lagos a annoncé lundi qu'il se retirait de la présidentielle de novembre, après que le Parti socialiste a tourné le dos à cet impopulaire candidat.Plutôt que de soutenir M. Lagos, 79 ans, l'instance dirigeante du PS a décidé dimanche de soutenir un journaliste de télévision, Alejandro Guillier, mieux placé dans les sondages malgré des débuts récents en politique. "J'ai décidé de renoncer à l'aspiration d'atteindre à nouveau la présidence de la République", a annoncé à la presse l'ancien chef d'Etat (2000-2006), crédité par les sondages de 3 à 5% des intentions de vote. M. Lagos, leader historique du PS, avait été désigné candidat à l'élection présidentielle le 14 janvier par le parti de la Démocratie, une formation de centre-gauche où l'ex-dirigeant milite également. Le Parti socialiste de la présidente Michelle Bachelet, qui ne pourra pas se représenter, la loi chilienne interdisant les mandats consécutifs, aura fort à faire face à un autre ex-président, de droite cette fois: Sebastian Piñera (2010-2014). M. Piñera, 67 ans, est actuellement en tête des intentions de vote dans les sondages.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir