Chili: en difficultés, Bachelet remanie son gouvernement, pour la 6e fois en trois ans

"Dans cette nouvelle étape, le gouvernement doit s'assurer que les réformes que nous avons lancées avancent et se consolident", a déclaré Mme Bachelet lors d'une allocution depuis le palais présidentiel.
"Dans cette nouvelle étape, le gouvernement doit s'assurer que les réformes que nous avons lancées avancent et se consolident", a déclaré Mme Bachelet lors d'une allocution depuis le palais présidentiel. - © JOAQUIN SARMIENTO - AFP

La présidente socialiste du Chili Michelle Bachelet a annoncé vendredi son sixième remaniement ministériel en moins de trois ans, alors que son camp est en difficultés à un an de l'élection présidentielle.

Les ministres des Sports et du Travail ont été remplacés, de même que le porte-parole du gouvernement. "Dans cette nouvelle étape, le gouvernement doit s'assurer que les réformes que nous avons lancées avancent et se consolident", a déclaré Mme Bachelet lors d'une allocution depuis le palais présidentiel.

Une popularité qui s'est effondrée

La chef de l'Etat de 65 ans est l'une des dernières dirigeantes de gauche au pouvoir en Amérique latine, alors que la région a opéré un large virage à droite ces derniers mois, en Argentine, au Brésil ou encore au Pérou, mettant fin au long cycle de la "vague rose" qui avait débuté avec la victoire d'Hugo Chavez au Venezuela en 1998.

La présidente chilienne a vu sa popularité s'effondrer, affrontant de nombreuses manifestations autour des réformes de l'éducation et des retraites, et éclaboussée par un scandale de corruption impliquant son fils.

Son camp est en mauvaise position pour l'élection présidentielle de novembre 2017, après avoir subi un revers aux élections municipales d'octobre, remportées par l'opposition de droite.

Michelle Bachelet, chef de l'Etat à la tête d'une coalition de centre gauche depuis 2014 après avoir déjà été présidente de 2006 à 2010, ne peut se représenter, la loi interdisant les mandats consécutifs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK