Chefs du Hamas tués à Gaza: l'armée israélienne dévoile la vidéo des frappes

Les trois chefs des Brigades Ezzedine al-Qassam ont été tués à Rafah dans un raid mené par l'aviation en coordination avec le renseignement israélien, 36 heures après la reprise des hostilités dans le territoire palestinien, ont indiqué les deux belligérants.

Deux d'entre eux, Raëd al-Atar et Mohammed Abou Chamala, figuraient parmi les hommes les plus recherchés par le renseignement israélien. Ils sont associés à différentes attaques et à deux événements qui ont marqué les Israéliens: l'enlèvement du soldat Gilad Shalit en 2006 et la mort de trois soldats à Rafah le 1er août. Selon une source palestinienne, ils appartenaient tous deux au haut commandement des Brigades.

Ce raid a fait au moins quatre autres morts à Rafah, la ville qui avoisine la frontière égyptienne et qui est l'un des secteurs les plus dévastés par la guerre, ont indiqué les secours. Il n'a laissé de l'immeuble dans ou près duquel se trouvaient les victimes qu'un cratère et un tas de ruines.

2 images
Le père d'un des quatre enfants tués jeudi dans des frappes aériennes israéliennes, à l'hôpital Al-Shifa, à Gaza © ROBERTO SCHMIDT

Au moins 19 Palestiniens, dont quatre enfants, ont été tués et des dizaines d'autres blessés dans différentes frappes israéliennes dans la nuit de mercredi et jeudi matin.

Jeudi toujours, quatre Palestiniens ont été tués dans la ville de Gaza lors d'un raid aérien sur un cimetière où ils enterraient des proches tués plus tôt, ont indiqué les services de secours.

GR avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK