Charlie Hebdo: plus de 500 personnes devant l'ambassade de France à Mexico

Devant les photos des 12 morts disposés devant l'ambassade, les participants ont respecté une longue minute de silence, avec en mains des bougies ou des pancartes "Je suis Charlie Hebdo" ou "Yo soy libertad" ("Je suis liberté"). Une pancarte posée devant les portraits associait à la tragédie de Charlie Hebdo le chiffre 43, le nombre d'étudiants disparus en septembre dernier à Iguala, dans le sud du Mexique, aux mains de policiers corrompus et probablement massacrés par un groupe criminel.

Parmi les participants, Pedro Sol, caricaturiste du journal El Financiero, a évoqué ses rencontres avec son confrère Wolinski, l'une des victimes de l'attentat de mardi, au festival d'Avignon dans les années 70. Il a souligné la solidarité immédiate de centaines dessinateurs humoristiques du monde entier après l'attentat, à travers les réseaux sociaux, "la solidarité des crayons contre les armes". "Jamais ils ne vont nous arrêter car nous avons la force de l'union", a-t-il dit. "Ca ne va rien changer dans notre manière de faire de l'humour".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK