Charlie Hebdo: Marine Le Pen veut suspendre Schengen

Charlie Hebdo: Marine Le Pen veut suspendre Schengen
Charlie Hebdo: Marine Le Pen veut suspendre Schengen - © FREDERICK FLORIN - BELGAIMAGE

La présidente du Front National, Marine Le Pen, par ailleurs eurodéputée, a tenu mardi une conférence de presse au Parlement européen à Strasbourg. Elle voulait, a-t-elle expliqué, s'adresser à la presse étrangère, avant une autre conférence de presse pour les journalistes français vendredi. Les attentats commis à Paris la semaine dernière lui ont donné l'occasion de répéter son plaidoyer pour un retour des frontières intérieures dans l'Union européenne. Elle a par ailleurs revendiqué l'interdiction des investissements qataris en France.

La fuite de Hayat Boummediene, la compagne du terroriste Amedy Coulibaly, qui aurait rejoint la Syrie en passant par l'Espagne et la Turquie, est "la meilleure démonstration" que les contrôles frontaliers doivent être rétablis dans l'espace Schengen, a-t-elle fait valoir. Selon elle, "l'ouverture des frontières est une facilité d'abord pour les trafiquants d'armes". Elle propose dès lors de "suspendre Schengen".

Marine Le Pen a aussi appelé au "désarmement des banlieues", où d'après elle des "milliers d'armes" circuleraient et où "les kalachnikovs se négocient pour 100 euros". Elle veut aussi prévoir la déchéance de nationalité pour les binationaux partis combattre en Syrie, afin d'empêcher leur retour en France.

Elle réclame enfin de "revoir la politique étrangère de la France vis-à-vis de l'Arabie Saoudite et du Qatar". Ce dernier "bénéficie d'une politique d'incitation fiscale tout à fait personnelle", a-t-elle dénoncé, alors que l'Emirat devrait à ses yeux tout simplement être empêché d'investir en France. Les exportations d'armes vers les deux pays accusés de soutenir le fondamentalisme islamique devraient également être interdits, a-t-elle dit.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK