Centrafrique : le parti de l'ex président Bozizé dément toute tentative de coup d'Etat

Centrafrique : le gouvernement accuse l’ex-président François Bozizé de "tentative de coup d’Etat"
Centrafrique : le gouvernement accuse l’ex-président François Bozizé de "tentative de coup d’Etat" - © FLORENT VERGNES - AFP

Le parti de l’ancien président centrafricain François Bozizé a démenti dimanche toute tentative de coup d’Etat, alors que le gouvernement l’accuse de vouloir mener un putsch en "marchant avec ses hommes" sur la capitale à une semaine des élections présidentielle et législatives.

"Nous démentons catégoriquement que Bozizé soit à l’origine de quoi que ce soit", a déclaré à l’AFP Christian Guenebem, le porte-parole du Kwa Na Kwa (KNK), le parti de François Bozizé. "Le gouvernement a toujours voulu porter atteinte à l’intégrité physique et politique de Bozizé", a-t-il poursuivi. Après l’annonce samedi de l’alliance de trois groupes armés, le gouvernement du président Faustin Archange Touadéra avait accusé François Bozizé de "tentative de coup d’Etat".

Le gouvernement centrafricain avait accusé samedi l’ex-président d’une "tentative de coup d’Etat" alors qu’une coalition de groupes armés mène une offensive dans plusieurs localités de l’ouest du pays, et pourrait menacer la capitale Bangui.

"François Bozizé se trouve actuellement aux abords de la ville de Bossembele (à 150 km au nord-ouest de la capitale, ndlr) dans l’intention manifeste de marcher avec ses hommes sur la ville de Bangui", avait déclaré le porte-parole gouvernemental, Ange-Maxime Kaagui.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK