Centrafrique: la Minusca reçoit le renfort de 300 casques bleus rwandais

Les troupes vont rester jusqu'au terme du processus électoral.
Les troupes vont rester jusqu'au terme du processus électoral. - © ALEXIS HUGUET - AFP

La mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) a reçu jeudi un renfort de 300 casques bleus rwandais à trois jours des élections présidentielle et législatives, a-t-elle annoncé sur twitter.

La tenue des élections dimanche est un enjeu majeur pour l'ONU et le président sortant Faustin Archange Touadéra, grand favori, qui exclut tout report malgré les récentes attaques de groupes armés dans ce pays ravagé par la guerre civile. "300 casques bleus rwandais de la Mission des Nations unies au Soudan du Sud sont arrivés le 24/12 en Centrafrique en renfort des forces de la Minusca dans le cadre du plan intégré de sécurisation des élections", a écrit la Minusca dans un tweet. "Ces troupes vont rester jusqu'au terme du processus électoral", a indiqué à l'AFP Abdoul Aziz Fall, porte-parole de la force de la Minusca, qui a précisé qu'il s'agissait "d'unités d'infanterie"

Un cessez-le-feu unilatéral de 72 heures

Le Rwanda est depuis son déploiement en 2014 l'un des principaux pays contributeurs de la Minusca, qui compte environ 11.500 casques bleus dans un pays occupé aux deux tiers par des groupes armés. Le contingent rwandais de la Minusca est notamment chargé de la sécurité du président Faustin Archange Touadéra et de la protection du palais présidentiel.

Depuis une semaine, une coalition de groupes armés a mené une offensive dans le but de perturber les élections, qualifiée samedi de "tentative de coup d'État" par le gouvernement. Mais jeudi, ces groupes rebelles ont déclaré "un cessez-le-feu unilatéral de 72 heures".

Selon des responsables d'ONG et de l'ONU, les combats ont connu une accalmie dans plusieurs localités jeudi matin.

Le Rwanda avait également annoncé lundi avoir envoyé des troupes en Centrafrique dans le cadre d'un accord de coopération bilatérale.

Le ministère rwandais de la Défense avait déclaré que les Casques bleus rwandais présents en Centrafrique avaient été "pris pour cible par les rebelles soutenus par (l'ancien président) François Bozizé".

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK