Centrafrique : l'émissaire de l'Onu demande une augmentation de Casques bleus

Centrafrique : l’émissaire de l’Onu demande une augmentation de Casques bleus
Centrafrique : l’émissaire de l’Onu demande une augmentation de Casques bleus - © GAEL GRILHOT - AFP

L’émissaire de l’Onu en Centrafrique, Mankeur Ndiaye, a réclamé jeudi au Conseil de sécurité une "augmentation substantielle" du nombre de Casques bleus de l’opération de paix menée par l’Organisation dans le pays, après les récentes attaques meurtrières de groupes armés.

Il faut que cette augmentation s’accompagne d'"une plus grande mobilité" dans un pays très vaste, a ajouté le représentant de l’Onu, en évoquant par ailleurs une "grande désertion" des forces de sécurité centrafricaines depuis décembre qui nécessitent des réformes selon lui.

Bref, "il faut une stratégie d’aménagement du mandat", a-t-il insisté lors d’une visioconférence du Conseil organisée par les membres africains de cette instance à la suite d’une demande de Bangui.

Il n’a pas précisé le nombre de Casques bleus supplémentaires souhaité pour la mission Minusca, qui compte déjà quelque 12.000 militaires et représente l’une des plus grosses et coûteuses opérations de l’Onu dans le monde.

Mankeur Ndiaye a aussi réclamé une "prorogation de quelques mois" du renfort intervenu en décembre de quelque 300 militaires rwandais, qui ont été détachés de la mission de paix menée au Soudan du Sud pour renforcer l’Onu en Centrafrique. À l’origine, ce renfort était prévu pour deux mois.

L’émissaire a averti le Conseil que "la menace pourrait durer".

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK