Carte d'identité: la Commission propose les empreintes digitales sur puce d'ici cinq ans

Carte d'identité: la Commission propose les empreintes digitales sur puce d'ici cinq ans
Carte d'identité: la Commission propose les empreintes digitales sur puce d'ici cinq ans - © Jonas Hamers - ImageGlobe

La Commission européenne a proposé mardi d'adopter un calendrier serré pour remplacer d'ici deux ans les cartes d'identité encore sous format papier par des cartes munies d'une puce informatique, sur laquelle devront figurer d'ici maximum cinq ans les empreintes digitales du titulaire, mais sans aller toutefois jusqu'à rendre la carte d'identité obligatoire dans l'ensemble de l'UE.

Dans les pays de l'UE qui délivrent des cartes d'identité, on estime que 80 millions d'Européens sont actuellement titulaires d'une carte non lisible par machine et dépourvue d'identifiants biométriques.

Endiguer l'utilisation de documents frauduleux

Or, améliorer les éléments de sécurité des cartes d'identité permettrait d'endiguer l'utilisation de documents frauduleux dont les terroristes et les criminels peuvent se servir pour entrer dans l'UE à partir d'un pays tiers, a souligné le commissaire aux Affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos.

La proposition de la Commission rend les données biométriques obligatoires pour les seuls pays qui délivrent des cartes d'identité. Les cartes d'identité des citoyens de l'UE (âgés de plus de 12 ans) et les titres de séjour des membres de la famille ressortissants de pays tiers comporteront des empreintes digitales et des images faciales, qui seront stockées sur une puce intégrée dans les documents. Les nouvelles règles prévoient un retrait des cartes non conformes soit à la date de leur expiration soit, au plus tard, dans un délai de cinq ans, ou de seulement deux ans pour les cartes moins sécurisées (c'est-à-dire non lisibles par machine).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK