Carles Puigdemont veut rentrer en Belgique dès l'issue de la procédure en Allemagne

Carles Puigdemont veut rentrer en Belgique dès l'issue de la procédure en Allemagne
Carles Puigdemont veut rentrer en Belgique dès l'issue de la procédure en Allemagne - © JOHN MACDOUGALL - AFP

L'ancien président de Catalogne a fait part samedi de sa volonté de rentrer en Belgique dès que la procédure judiciaire le visant actuellement en Allemagne sera terminée, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Berlin.

Visé par un mandat d'arrêt européen émis par l'Espagne, Carles Puigdemont avait été intercepté le 25 mars sur une autoroute du nord de l'Allemagne peu après avoir passé la frontière danoise, alors qu'il revenait d'un bref séjour en Finlande.

Puigdemont a été remis en liberté vendredi sous contrôle judiciaire, dans l'attente d'une décision définitive de la justice allemande quant à son éventuelle extradition vers l'Espagne.

D'ici là, il restera en Allemagne, a-t-il assuré samedi. Mais si la justice allemande le libère définitivement, le Catalan rentrera alors en Belgique afin d'y reprendre ses "activités en exil", a-t-il ajouté.

L'indépendance n'est pas l'unique solution

L'ex-président catalan Carles Puigdemont a assuré que l'indépendance de la Catalogne n'était pas l'unique solution au conflit qui l'oppose à Madrid et s'est dit prêt à travailler avec le gouvernement espagnol.

"J'ai toujours dit que c'était notre proposition mais bien sûr nous sommes prêts à écouter et à travailler si les autorités espagnoles ont un projet espagnol pour la Catalogne", a-t-il ajouté, s'exprimant tour à tour en catalan, anglais et espagnol.

Mais, a-t-il aussi prévenu, "il faut commencer à admettre que l'indépendantisme catalan démocratique est une réalité déterminante"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK