Carles Puigdemont, élu eurodéputé, ne pourra pas faire sa rentrée à Strasbourg

Carles Puigdemont, élu eurodéputé, ne pourra pas faire sa rentrée à Strasbourg
Carles Puigdemont, élu eurodéputé, ne pourra pas faire sa rentrée à Strasbourg - © EMMANUEL DUNAND - AFP

Les parlementaires européens font leur rentrée ce mardi à Strasbourg. Un homme ne sera toutefois pas présent: l’Espagnol Carles Puigdemont. La Cour de justice de l’Union européenne a rejeté ce lundi le recours déposé par l’indépendantiste catalan, élu eurodéputé fin mai. C’est un revers pour l’ex-président catalan, qui espérait bien faire entendre sa cause. Mais recherché en Espagne, il ne s’est pas présenté mi-juin à Madrid pour la prestation de serment. Il s'agit pourtant d'une démarche obligatoire pour pouvoir siéger au Parlement européen.

Carles Puigdemont n’a pas vraiment été surpris par cette décision qu’il anticipait déjà la semaine dernière. "L’Europe est confrontée à un véritable test de résistance de sa démocratie. Est-ce qu’on dit que les voix des citoyens européens qui votent pour des candidatures favorables à l’indépendance de la Catalogne valent moins que les autres ?", avait-il déclaré. 

Des milliers d’indépendantistes manifesteront donc ce mardi à Strasbourg pour dénoncer cette situation. Puigdemont avait promis qu’il viendrait en Alsace, mais il sait qu’une fois en France, l’Espagne n’hésiterait pas à relancer un mandat d’arrêt européen  et il risquerait d’être immédiatement arrêté. Le responsable des affaires extérieures du gouvernement catalan, Alfred Bosc, regrette en tout cas que l’Europe ait plié face à l’Espagne.

"Pourquoi le Parlement européen accepte les décisions des pouvoirs espagnols ? Il faut résoudre cette question," a demandé l'ex-président catalan. 

Carles Puigdemont ne s’avoue pas vaincu et ses avocats sont prêts à se lancer dans une longue bataille judiciaire pour qu’ils puissent siéger un jour comme eurodéputé.

Archives : Journal télévisé 11/05/2018

En mai 2018, Carles Puidgemont avait déjà dû renoncer à la présidence de la Catalogne, faute de pouvoir se rendre en Espagne pour défendre son programme d'investiture devant le parlement catalan.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK