Californie : images satellites de l’incendie au nord de Sacramento, le plus vaste que l’Etat ait jamais connu

La Californie connaît une saison des incendies particulièrement virulente. Cette année, les feux sont en effet particulièrement nombreux et dévastateurs en raison de la sécheresse et du réchauffement climatique. Les incendies sont habituels à cette période de l’année. Pourtant on n’a jamais vu un feu aussi important que celui qui brûle actuellement sur les terres fédérales au nord de Sacramento, dans le nord de l’Etat de la côte pacifique des USA.

Le département californien des forêts et de la protection contre les incendies, le "Cal Fire", a placé jeudi l’incendie dénommé "August Complex", cette combinaison de 37 feux déclenchés par la foudre dans la forêt nationale de Mendocino le 17 août, en tête de sa liste des plus grands incendies qui ont eu lien en Californie. Le département note d’ailleurs que six des 20 plus grands incendies répertoriés par de "Cal Fire" ont d’ailleurs eu lieu en 2020.

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a déclaré jeudi que plus d’un million d’hectares, soit plus de 10.000 km2, ont déjà brûlé dans l’Etat de la côte ouest des Etats-Unis cette année. Un chiffre actualisé un peu plus tard par les responsables de "Cal Fire" qui ont estimé ce chiffre à plus d’1.25 millions d’hectares. Ce mardi le record de superficie brûlée en un an dans l’Etat était déjà un record depuis 1987 avec 8000 km2 de superficies en proie aux flammes.

L’incendie "August Complex" a, à lui seul, déjà brûlé jusqu’à près de 200.000 hectares, soit près de 2 kilomètres carrés et ne serait contenu qu’à 24%. Le porte-parole du service forestier, Terry Krasko, a laissé entendre que l’incendie pourrait aussi être encore plus important que ce qu’ils imaginaient jusqu’ici, indique NBC News.

Cet incendie qui fait rage a été baptisé "August Complex Fire" il y a environ cinq jours, lorsque de nombreux feux se sont combinés, a aussi indiqué Terry Krasko. "De nombreux petits feux ont été éteints", a-t-il dit, mais de plus grandes parties d’incendies ont continué à prendre de l’ampleur jeudi après-midi.

Cet incendie a déjà dépassé le record de l’incendie le plus destructeur de l’Etat, celui de l’incendie du complexe Mendocino qui avait brûlé plus de 185.000 hectares en 2018.

Les images de la fumée générée par les incendies en Californie le 7, 8 et 9 septembre

5 images
7/09/2020 © Nasa
8/09/2020 © Nasa
9/09/2020 © Nasa

Un "mur de fumée" visible depuis l’espace

5 images
Le "mur de fumée" provoqué par les incendies en Californie visible depuis l’espace le 9 septembre. © Nasa

Le 9 septembre 2020, un satellite de la Nasa a capturé cette image en couleurs naturelles de cette fumée épaisse s’échappant d’une ligne de feux intenses en Oregon et en Californie. De nombreuses personnes vivant dans cette région sont confrontées à une qualité de l’air extrêmement mauvaise et parfois dangereuse.

La fumée était si épaisse et si répandue qu’elle était facilement visible à 1,5 million de kilomètres de la Terre. Lorsque la caméra d’imagerie polychromatique de la Terre (EPIC) du satellite DSCOVR de la NOAA a acquis l’image ci-dessus, de vastes zones de l’Oregon, de la Californie et du nord-est de l’océan Pacifique étaient obscurcies par la fumée.

Des conditions climatiques plus favorables prévues les prochains jours

Selon les autorités fédérales, des températures élevées et des rafales en mer ont donné au feu une poussée de croissance pendant le week-end dernier. Les prévisions dans la région annoncent des vents plus calmes et des températures plus fraîches dans les jours à venir, une bonne nouvelle pour les habitants et les pompiers.

Cependant, les orages, soupçonnés d’avoir déclenché l’incendie, devraient revenir mardi prochain.

Des incendies

Les incendies du mois d’août en Californie, dont trois d’entre eux font partie des quatre plus importants de l’histoire de l’État ont amené le président Donald Trump à critiquer les responsables de l’État de Californie fin août.

M. Trump a laissé entendre que les contribuables californiens pourraient être mis à contribution parce que leur État n’a pas réussi à prévenir ces incendies dévastateurs. "Peut-être que nous allons devoir les faire payer, parce qu’ils ne nous écoutent pas", a-t-il dit. Ce qui a poussé le président américain à réagir, c’est qu’au moins 17 des 20 plus grands incendies de l’histoire de l’État ont fait rage sur des terres fédérales, principalement des forêts nationales.

Au moins 12 personnes sont mortes au cours du mois dernier, alors que 29 incendies majeurs ont éclaté en Californie dans la même période, du comté de San Diego au comté de Siskiyou, a enfin déploré le "Cal Fire".

Sujet de notre JT de ce 11 septembre :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK