"C'était ma chambre": des enfants de Gaza retrouvent les décombres de leurs maisons

"C'était ma chambre", des enfants de Gaza retrouvent les décombres de leurs maisons
2 images
"C'était ma chambre", des enfants de Gaza retrouvent les décombres de leurs maisons - © Tous droits réservés

Le Nouvel Observateur publie une série de photos réalisées par une photographe connaissant bien Gaza. Sur les clichés, des enfants. Qui retrouvent des lieux familiers. Mais aussi les regrets et la peur.

Les frappes israéliennes à Gaza cet été ont fait plus de 2100 morts parmi les Palestiniens de l'enclave. Les déplacés se comptent, eux, par dizaines de milliers. Les besoins en reconstruction sont immenses, et la population attend toujours le retour à une vie "normale".

Oubliés par la mobilisation internationales, leur situation est cependant préoccupante.

L'initiative de la photographe française Anne Paq est à ce propos illustrative. Ayant vécu dix ans sur place, elle y est revenue, pour demander à plusieurs enfants de Gaza de poser dans les décombres de ce qui était leur chambre, avant la destruction.

 

 

 

Mayssa, Yarra, Shaed, Asma et d'autres ont ainsi retrouvé quelques bribes de leur quotidien.

 

Sourires crispés, mines tristes: les douze clichés d'enfants ont été publiés sur le site du Nouvel Observateur. Avec leurs paroles et leur regrets. Comme ceux de Yarra, qui voudrait retrouver sa robe rouge.

Ou ceux d'Ibrahim. Lui, c'est à sa meilleure amie et voisine, Mayssara qu'il pense. Elle a été tuée avec sept membres de sa famille.

La galerie photos est consultable sur le site d'info.

W. F., avec Le NouvelObs

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK