"C'est cela que l'Histoire retiendra": Louis de Bourbon, petit-fils de Franco, crée l'émoi sur Twitter

"Votre grand-père a fait tuer le mien": Louis de Bourbon, petit-fils de Franco, crée l'émoi sur Twitter
"Votre grand-père a fait tuer le mien": Louis de Bourbon, petit-fils de Franco, crée l'émoi sur Twitter - © Tous droits réservés

C’est un tweet qui a choqué de nombreux descendants de victimes du régime franquiste et d’utilisateurs du réseau social Twitter. Louis de Bourbon, petit-fils du dictateur Franco, y a posté une photo le montrant porter le cercueil de son grand-père au moment de son exhumation ce vendredi. Dans son tweet, Louis de Bourbon, exprimait "une intense émotion en portant le cercueil de (son) grand-père", ajoutant que "l’acte (l’exhumation, ndlr) est inqualifiable". Louis de Bourbon qui est aussi, selon les légitimistes, héritier au trône de France conclut son tweet par "la monarchie a été réinstituée par le Général Franco. C’est cela que l’Histoire retiendra."

Le cercueil du général Franco a en effet été retiré ce vendredi de son mausolée monumental, la "Valle de los caidos", et réenterré près de Madrid, dans un cimetière plus discret. Tout cela a lieu 44 ans après la fin du régime de Franco dont les plaies ne sont toujours pas refermées. Ce déplacement du cercueil, voulu par le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez, avait pour but de "déglorifier" ce mausolée afin qu’il ne puisse plus être un "lieu d’apologie" du franquisme.

"Votre grand-père a fait tirer sur le mien"

Pour de nombreuses familles de victimes du Franquisme, ce tweet a été reçu comme une provocation. Certains n’ont pas hésité à répondre au descendant du dictateur par des témoignages des sévices que Franco fit subir à leur famille. "Votre grand-père a fait tirer sur le mien dans l’Ebre, a fait emprisonner et affamer mon arrière-grand-mère pendant deux ans, a fait enlever ses bébés jumeaux, a fait assassiner mon oncle en le jetant d’un toit d’un immeuble et a fait fuir ma grand-mère à 13 ans. Perso, c’est ça que je retiens", a répondu William Acker, descendants d’ouvriers catalans persécutés par les troupes du Général Franco.

Carlos Crespo, autre descendant de victime du régime de Franco a répondu par un autre témoignage. "Votre grand-père est politiquement responsable de la mort de mon arrière-grand-père en camps de concentration. Je n’ai pu évidemment tenir le cercueil mais j’ai pu aller me recueillir devant le four crématoire à Mathaussen. C’est des choses comme celle-là que l’histoire retiendra."

80.000 à 400.000 victimes

24 heures après sa publication, le tweet de Louis de Bourbon a déjà provoqué près de 1500 réponses, pour la plupart rappelant les exactions du régime franquiste.

Aucun bilan exact n’existe des actions du général Franco. Les estimations, qui englobent le début de la Guerre d’Espagne (1933-1936) jusqu’à la chute du régime franquiste en 1975, parlent de 80.000 à 400.000 victimes. Depuis 2007 et la loi sur la mémoire historique, il est autorisé de procéder à des recherches et à l’ouverture de fosses communes pour permettre aux familles d’identifier leurs aïeux. Des fosses communes sont ainsi découvertes régulièrement.

100.000 personnes toujours portées disparues

On estime à 100.000 le nombre de personnes toujours portées disparues depuis la guerre civile des années 30. A ce jour, alors que des plaintes contre des dirigeants franquistes sont de plus en plus déposées, aucun d’entre eux n’a jamais été poursuivi.

Sujet JT sur l'exhumation de l'ancien dictateur

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK