Burundi: tirs soutenus dans un quartier de Bujumbura

Il était impossible de connaître l'origine des séries de coups de feu très rapprochés, mais la population évoquait une descente des "Imbonerakure". Qualifiée de "milice" par l'ONU, cette ligue de jeunesse du CNDD-FDD, le parti au pouvoir, est accusée par ses adversaires d'être chargée des basses œuvres du parti, notamment d'intimidations et d'agressions à leur encontre.

Un photographe étranger a indiqué avoir vu un mort et deux blessés par balles dans le quartier.

La situation était extrêmement confuse. De nombreux jeunes couraient à travers les ruelles partant de l'avenue principale, en direction de l'origine présumée des tirs, pour tenter d'empêcher l'avancée des "miliciens", tandis que d'autres fuyaient la zone en sens inverse. Certains postés au coin de maisons et armés de pierres tentaient d'apercevoir les tireurs.

Un petit détachement de militaires semblait lui aussi hésiter sur la marche à suivre.

Le Burundi est plongé dans la crise à l'approche de la présidentielle du 26 juin. Les manifestations d'opposants à la candidature de M. Nkurunziza sont quasi-quotidiennes depuis un mois dans la capitale et ont été émaillées de heurts avec la police, avec près d'une trentaine de morts en quatre semaines.

 


Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK