Burundi: calme ce lundi avant une grande manifestation mardi

Burundi: le gouvernement ouvert à un report des élections, les anti 3e mandat "déçus"
2 images
Burundi: le gouvernement ouvert à un report des élections, les anti 3e mandat "déçus" - © AFP

La capitale burundaise Bujumbura était calme lundi, jour de trêve dans les manifestations contre le président Pierre Nkurunziza, au lendemain d'un sommet régional sur la crise ayant demandé le report des élections.

L'activité était parfaitement normale dans le centre-ville, où les magasins étaient ouverts et la présence policière relativement discrète, a constaté une journaliste de l'AFP. Les habitants profitaient de cette journée de tranquillité pour venir se ravitailler sur les marchés, comme par exemple à Jabe.

Dans les habituels quartiers contestataires, à Musaga, Kanyosha et Kinanira, la situation était parfaitement calme, les habitants vaquaient normalement à leurs occupations dans les rues, alors que la totalité des routes avaient été dégagées des barricades de fortune érigées par les manifestants.

"Aujourd'hui on prend une pause, on va reprendre demain", a expliqué un habitant de Musaga. "La coordination de la campagne contre le troisième mandat présidentiel a décrété une trêve pour ce lundi, nous la respectons", a déclaré un responsable du mouvement, Jérémie Minani.

"Nous nous préparons pour demain, il va y avoir une grande manifestation pour dire non à un troisième mandat" du président Pierre Nkurunziza, a-t-il affirmé.

Les opposants à un troisième mandat du chef de l'Etat burundais se sont en effet dit "déçus" par l'issue de la réunion qui s'est tenue dimanche à Dar es Salaam en Tanzanie, appelant à manifester de plus belle pour faire renoncer Pierre Nkurunziza à sa candidature à la présidentielle.

Dimanche, les chefs d'Etat de la région ont appelé "à un long report des élections" législatives et communales censées se dérouler ce vendredi, "pas moins d'un mois et demi", et ont exigé de "toutes les parties burundaises qu'elles mettent fin aux violences".

Ils se sont dans le même temps abstenus de se prononcer sur la candidature du président Nkurunziza à un troisième mandat. La présidentielle est elle prévue le 26 juin.

Le gouvernement burundais ouvert au report des élections

"Le gouvernement du Burundi a accueilli positivement la proposition des chefs de l'Etat" sur le report des élections, a déclaré à l'AFP son porte-parole, Philippe Nzobonariba.

"Cette période va nous permettre de nous asseoir ensemble et de discuter de la participation de tous", a-t-il ajouté, précisant toutefois qu'il revenait à la Commission électorale de "s'occuper du calendrier électoral". Estimant que les chefs d'Etat n'avaient "pas discuté" de la question du troisième mandat "car elle relève de la souveraineté de chaque Etat", il a par ailleurs jugé "cette question vidée".

"Comment la question du troisième mandat est-elle close? ", a rétorqué Pacifique Nininahazwe, l'un des leaders de la contestation. "Ce ne sont pas les chefs d'Etat qui sont dans la rue, et nous allons encore manifester plus fort que nous l'avons fait jusqu'ici pour que Nkurunziza parte".

"Nous sommes déçus parce que le sommet n'a rien dit sur la question qui nous préoccupe: nous ne sommes pas descendus dans la rue pour obtenir le report d'un mois et demi des élections", a-t-il ajouté. 

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK