Burkina-Faso : une "dizaine de terroristes neutralisés" et trois soldats blessés dans le Nord

Au moins une "dizaine de terroristes" ont été "neutralisés" (tués, ndlr) et trois soldats burkinabés blessés, jeudi lors d'une embuscade contre une patrouille mixte dans la commune de Arbinda dans le nord du Burkina Faso, ont indiqué des sources sécuritaires.

"Une  patrouille mixte, composée de militaires et de gendarmes du détachement d'Arbinda et des volontaires pour la défense de la patrie (VDP), est tombée dans une embuscade aux environs du village de Gaigota", a affirmé une source sécuritaire. 

"La réaction des éléments a permis de neutraliser une dizaine de terroristes, et de mettre en déroute le reste du groupe armé", a indiqué cette source, précisant que "côté ami, trois éléments ont été blessés lors de l'accrochage et évacués pour des soins". 


A lire aussi : Burkina Faso, un pays entre indignation et résignation après une nouvelle attaque djihadiste ayant fait 160 morts


"D'importants matériels dont de l'armement, des munitions et des motocyclettes ont été récupérés", a déclaré une source sécuritaire, précisant que "les opérations de ratissage se poursuivent dans la zone". 

Par ailleurs, "à la suite de l'attaque contre des populations de Solhan, dans la province du Yagha, des opérations de ratissage entreprises se poursuivent tout comme la sécurisation de tout le secteur nord et un bilan sera fait très prochainement", a souligné cette source. 


A lire aussi Burkina Faso: au moins 138 morts dans l'attaque la plus meurtrière depuis 2015


Dans la nuit de vendredi à samedi, des hommes armés, soupçonnés d'être des jihadistes, ont attaqué le village de Solhan, dans la province du Yagha (région du Sahel), tuant 132 personnes selon le gouvernement, des sources locales évoquant 160 morts.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK