Ahmed Dogan échappe à une tentative d'assassinat en plein meeting (vidéo)

Bulgarie: le leader du parti centriste braqué en plein meeting
Bulgarie: le leader du parti centriste braqué en plein meeting - © Tous droits réservés

Ahmed Dogan, le leader d'un parti bulgare, le Mouvement pour les Droits et les Libertés, donnait un discours lors de la conférence nationale de son parti. Un homme armé est alors monté sur scène et l'a braqué avant d'être maîtrisé par la sécurité puis copieusement passé à tabac.

Lors du congrès du Mouvement pour les droits et les libertés (MRF) qui se déroulait à Sofia (Bulgarie), Ahmed Dogan s'adressait depuis la tribune aux délégués. C'est alors qu'un jeune homme âgé de 25 ans et, selon la police, armé d'un pistolet à gaz et de deux couteaux, a tenté de tirer sur le dirigeant, mais sans succès. Ahmed Dogan a une première fois repoussé son agresseur dont l'arme s'est apparemment enrayée. Il a ensuite été maîtrisé par des délégués puis a essuyé une grêle de coups de pieds et de poings, le tout sous l'oeil des caméras. Il a été remis à la police immédiatement.

L'assaillant a été identifié, il s'agit de Oktai Enimehmedov, un homme déjà connu de la Justice bulgare (deux condamnations pour violences et détention de stupéfiants).

Ahmed Dogan, âgé de 58 ans, dirige le MRF depuis sa fondation, en 1990, et son parti a participé à deux reprises à des gouvernements de coalition à direction socialiste (ex-communistes) ou de centre-gauche de 2001 à 2009, mais est aujourd'hui dans l'opposition au gouvernement conservateur du Premier ministre, Boïko Borissov.

La presse s'attend à ce que Ahmed Dogan annonce son retrait de la présidence du MRF dans la soirée, une décision sans rapport avec la tentative d'attentat.

En Bulgarie, la minorité turque d'un pays longtemps sous la domination ottomane (1396-1878) représente environ 10% de la population.

Ju. Vl. avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK