Critiques sur l'Espagne: l'UE rappelle ses membres à l'ordre

La Commission européenne a rappelé jeudi aux dirigeants des 17 pays de la zone euro qu'il était nécessaire de jouer collectif alors que plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement européens ont ouvertement critiqué ces derniers temps la situation économique espagnole.

"Nous voulons que les 17 Etats membres de la zone euro avancent ensemble pour préserver leur bien commun, l'euro", a affirmé un porte-parole de la Commission, au cours d'un point de presse. "Un problème sur la stabilité macro-économique et la stabilité financière d'un des 17 Etats de la zone euro affecte les 16 autres", a-t-il dit.

L'Espagne avait appelé mercredi les dirigeants européens à la prudence après les critiques sur sa situation économique et l'emballement des marchés financiers. "Nous avons tous nos problèmes et nous travaillons pour trouver une solution aux nôtres mais aussi pour aider la zone euro", "nous attendons que les autres fassent de même, qu'ils soient prudents dans leurs affirmations", a déclaré le chef du gouvernement Mariano Rajoy devant les députés de son parti. Un appel à la solidarité en zone euro après les déclarations "de certains dirigeants" de l'Union européenne qu'il n'a pas nommément cités.

Le 5 avril, le président français Nicolas Sarkozy, en campagne électorale, avait évoqué la situation de l'Espagne, "ce grand pays" qui est "emporté dans une crise de confiance". Il avait demandé aux électeurs français de lui renouveler leur confiance, s'ils voulaient éviter les crises de la dette que subissent l'Espagne et la Grèce - dirigées toutes deux jusqu'à récemment par des gouvernements socialistes.

Fin mars, le chef du gouvernement italien Mario Monti avait affirmé que Madrid donnait "beaucoup d'inquiétudes à l'Europe", disant craindre une contagion aux autres pays.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK