#BringBackOurGirls: attention à ne pas partager tout et n'importe quoi

#BringBackOurGirls: attention à ne pas partager tout et n'importe quoi
3 images
#BringBackOurGirls: attention à ne pas partager tout et n'importe quoi - © HO - BELGAIMAGE

La mobilisation pour obtenir la libération des 223 lycéennes enlevées au Nigeria est énorme sur les réseaux sociaux. "Près de 3 millions de messages ont été postés sur Twitter avec le hashtag #BringBackOurGirls ("rendez-nous nos filles")", écrit lexpress.fr qui attire l'attention sur les limites de cette indignation collective. "Ne partagez pas les noms et les photos qui circulent", avertit le site français.

En cause : un listing reprenant 180 noms de victimes supposées ainsi que leurs convictions religieuses (165 seraient de confession chrétienne), publié par un journal nigérian et largement repris par les autres médias et réseaux sociaux. Des informations qui risquent davantage de nuire que d'aider ces adolescentes kidnappées, avertissent les autorités nigérianes.

"Boko Haram pourra ainsi plus facilement retrouver leurs parents et leur demander une rançon. Et pour celles qui réussiraient à s'enfuir ou seraient secourues par les autorités, avoir été 'marquées' dans une telle liste publique pourrait les stigmatiser à vie", explique lexpress.fr.

Le site internet du magazine d'actualité hebdomadaire attire également l'attention sur le risque de diffuser des "images trompeuses", des photos qui n'ont rien avoir avec les lycéennes enlevées. On parle alors de "désinformation".

Reste à savoir si cette mobilisation ne renforce par le groupe islamiste dans son action en lui donnant une certaine notoriété. En témoigne, une nouvelle vidéo de 17 minutes diffusée ce lundi par Boko Haram et dans laquelle son chef Abubakar Shekau se met en scène en montrant une centaine d'adolescentes portant un voile couvrant tout leur corps, en train de prier, à l'air libre et dans un lieu non-identifié.

C. Biourge
 

Et aussi

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK