Brexit: quel Plan B Theresa May peut-elle présenter ce lundi?

Nouvelle journée cruciale ce lundi pour la Première ministre britannique Theresa May: elle doit s'exprimer à la Chambre des Communes pour proposer une alternative au plan de sortie de l'UE rejeté par les députés la semaine dernière. Theresa May a consulté la plupart des partis cette semaine. Quel est son plan B?

Ce qui semble émerger c'est que si Theresa May avait proposé un soft Brexit, c'est-à-dire rester au sein de l'union douanière, elle pourrait rester avoir une majorité au Parlement. Mais son propre parti en serait divisé, ce n'est donc plus une option.

Lundi, elle pourrait proposer deux choses. Premièrement: représenter le deal rejeté dans un nouvel emballage. Deuxièmement: proposer de copier-coller les directives européennes en matières de droits des travailleurs, ça lui permettrait de récupérer les voix de quelques députés travaillistes. Elle pourrait aussi proposer à l'Irlande un traité bi-latéral pour ne pas avoir besoin du "backstop", qui a pour but d'éviter le retour d'une frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord.

Le problème? Dublin a entendu parler de cette dernière possibilité et a d'ores et déjà annoncé qu'elle n'était absolument pas possible.

Theresa May craint par ailleurs "un complot parlementaire" pour lui retirer la conduite du Brexit. Des députés vont déposer plusieurs amendements à son texte, l'un pour prévoir de retarder la sortie de l'Union européenne (prévue le 29 mars) et le second, pour rendre totalement impossible une sortie sans accord. Le Parlement veut reprendre l'initiative au moins pour éviter un no deal Brexit.

Les votes sur le texte et les amendements auront lieu le 29 janvier.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK