Brexit : que va-t-il se passer le 31 janvier ?


Des manifestants anti-Brexit pro-Union européenne (UE) tiennent les drapeaux de l'UE et du Royaume-Uni devant les chambres du Parlement, dans le centre de Londres, le 5 février 2018.
Des manifestants anti-Brexit pro-Union européenne (UE) tiennent les drapeaux de l'UE et du Royaume-Uni devant les chambres du Parlement, dans le centre de Londres, le 5 février 2018. - © DANIEL LEAL-OLIVAS - AFP

C’était la promesse de campagne de Boris Johnson lors de ces élections législatives : "Get the Brexit done". Le Premier ministre conservateur, grand gagnant du scrutin, peut maintenant honorer son engagement. "Je vais mettre fin à ces absurdités et nous allons réaliser le Brexit à temps d’ici au 31 janvier", a déclaré le dirigeant conservateur devant ses partisans.

Vote au Parlement britannique

Les résultats quasi définitifs publiés ce vendredi donnent aux conservateurs une majorité de 364 sièges sur 650 à la Chambres des communes, contre 317 remportés en 2017. Une majorité qui devrait permettre au Premier ministre, Boris Johnson, de faire adopter son projet d’accord sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE négocié avec les Européens en octobre dernier.


►►► À lire aussi : Réactions internationales face aux résultats des élections britanniques


Les nouveaux députés siégeront dès mardi 17 décembre. Le Premier ministre leur présentera son calendrier législatif par le biais du traditionnel discours de la reine le jeudi 19 décembre. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a appelé ce vendredi " à une ratification rapide par le parlement britannique" de l’accord de sortie négocié entre Londres.

31 janvier : début de la période de transition

Si l’accord de divorce est validé par la Chambre des Communes dans les jours à venir, le Royaume-Uni ne sera plus considéré comme un Etat membre de l’Union européenne, le 31 janvier 2020. En tant que pays tiers, il ne participera plus à la vie des institutions européennes et à leurs prises de décision.

Toutefois, le traité sur le retrait du Royaume-Uni prévoit une période de transition jusqu’au 31 décembre 2020, pendant laquelle les Britanniques continueront d’appliquer les règles européennes et d’en bénéficier.

Durant cette année, le Royaume-Uni et les Européens entameront la deuxième phase des négociations. Elle portera sur leurs futures relations, notamment commerciales. Le délai de négociation est "très ambitieux", a concédé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. "Onze mois" entre le 1er février et le 31 décembre 2020, "c’est très court", a-t-elle insisté.

Extraits de notre édition de 13h du journal télévisé :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK