Brexit: Prague favorable à une période transitoire jusqu'à la fin 2020 en cas de non-accord

Brexit: Prague favorable à une période transitoire jusqu'à la fin 2020 en cas de non-accord
Brexit: Prague favorable à une période transitoire jusqu'à la fin 2020 en cas de non-accord - © Drew Angerer - AFP

 Le gouvernement tchèque a approuvé lundi un projet de loi visant à réglementer les relations entre la République tchèque et le Royaume-Uni en cas de Brexit sans accord, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Jan Hamacek.Le projet prévoit notamment l'instauration d'une période transitoire allant jusqu'au 31 décembre 2020 pendant laquelle les Britanniques qui vivent et travaillent en République tchèque seront traités de la même manière que les citoyens de l'Union européenne. Ce texte fera l'objet d'un vote au sein du Parlement dans les semaines à venir.

La décision du gouvernement tchèque est en conformité avec la recommandation de la Commission européenne

Selon M. Hamacek, l'absence d'une telle réglementation toucherait quelque 5000 Britanniques actuellement présents sur le marché de travail tchèque. La communauté britannique en République tchèque est forte d'environ 8000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur. Une fois adoptée par les députés, cette loi ne concernera que les Britanniques dont la date du début du séjour en République tchèque précède celle de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, soit le 29 mars 2019. La décision du gouvernement tchèque est en conformité avec la recommandation de la Commission européenne selon laquelle les dispositions transitoires post-Brexit des pays de l'Union ne devraient pas durer au-delà du 31 décembre 2020. Cette date correspond à la fin du cadre financier pluriannuel 2014-2020 de l'UE. "Si nous n'adoptons pas cette loi, nous compromettrons aussi la situation de quelque 40.000 citoyens tchèques qui vivent en Grand-Bretagne. C'est ce que nous ne voulons pas", a souligné M. Hamacek, cité par l'agence CTK. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK