Brexit: même en cas de "no deal", les Européens pourraient rester au Royaume-Uni

Des travailleurs londoniens prennent leur pause dans le centre de la ville.
Des travailleurs londoniens prennent leur pause dans le centre de la ville. - © TOLGA AKMEN - AFP

Si le Brexit devait avoir lieu sans accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, les ressortissants de l'UE résidant dans ce pays pourront y rester, ressort-il d'une note du gouvernement britannique que le journal anglais The Daily Telegraph a pu consulter.

Les 3,8 millions de personnes concernées conserveraient en outre leur accès au système de santé publique du Royaume-Uni, ainsi qu'à d'autres soutiens des autorités. Ces conditions seraient même encore valables dans le cas où les Britanniques seraient, quant à eux, privés de droits équivalents dans les autres États de l'Union, rapporte le quotidien.

Crainte d'un exode des travailleurs

Selon The Daily Telegraph, il faut voir dans ces concessions unilatérales de Londres la crainte d'un exode de main d'œuvre étrangère en raison du Brexit, essentiellement dans les secteurs de la construction et de l'horeca.

Ce lundi, le gouvernement de Theresa May n'a pas souhaité réagir à la fuite de la note dans la presse.

Depuis plusieurs semaines, la crainte augmente parmi les négociateurs des deux parties de voir le Royaume-Uni sortir de l'Union européenne le 29 mars 2019 sans accord négocié avec l'Union européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK