Brexit: les élections britanniques ne "changent pas les plans" des 27

Le Français Michel Barnier représente l'Europe dans les négociations sur le brexit
Le Français Michel Barnier représente l'Europe dans les négociations sur le brexit - © JOHN THYS - AFP

Les élections anticipées britanniques du 8 juin, proposées mardi par la Première ministre Theresa May, "ne changent pas les plans" des 27 pour les négociations à venir du Brexit, a indiqué à l'AFP un porte-parole du président du Conseil européen.

"Les élections britanniques ne changent pas nos plans de l'UE à 27", a déclaré Preben Aaman, interrogé sur l'impact de ce scrutin sur le calendrier des négociations, dont des responsables européens ont estimé qu'elles pourraient commencer à partir de la fin mai.

Les dirigeants des 27 doivent adopter le 29 avril, lors d'un sommet à Bruxelles, leurs "orientations de négociations", sur la base de propositions déjà présentées par le président du Conseil européen, Donald Tusk.

Des "directives" de négociations, plus détaillées, doivent ensuite être adoptées par les pays membres de l'UE, sans le Royaume-Uni, le 22 mai. "Cela permettra aux 27 de commencer les négociations", a rappelé le porte-parole.

Ces négociations seront menées côté européen par le Français Michel Barnier, désigné par la Commission européenne, et son équipe, sur la base du mandat confié par les chefs d'Etat et de gouvernement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir