Brexit : Boris Johnson a signé l'accord, "nous avons eu le beurre et l'argent du beurre"

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a signé mercredi l’accord de libre-échange conclu avec l’Union européenne pour encadrer leurs relations commerciales après leur rupture historique, qui doit entrer en vigueur jeudi à 23h00 (minuit heure belge). La Chambre des communes avait quant à elle approuvé le texte un peu plus tôt dans l’après-midi.

Ce texte, signé à Downing Street devant les caméras, marquera "le début d’une merveilleuse relation entre le Royaume-Uni et nos amis et partenaires de l’Union européenne", a déclaré M. Johnson, selon les images diffusées par la chaîne de télévision Sky News, saluant "un excellent accord pour notre pays".

Le beurre et l’argent du beurre

Alors que l’Union européenne a signé le document ce matin, la Chambre des communes britannique a quant à elle approuvé cet accord peu avant 15 heures à une écrasante majorité.

Après compte, l’accord commercial avec l’UE a été adopté par 521 voix contre 73, soit une majorité de 448. Le texte doit désormais partir à la chambre des Lords. Au micro de la BBC, le Premier ministre, Boris Johnson a affirmé cet accord permet au Royaume-Uni d’avoir "le beurre et l’argent du beurre."

Dans une interview de Laura Kuenssberg, rédactrice politique de la BBC, le Premier ministre a refusé de reconnaître que cet accord entraînera de nouvelles barrières commerciales. Il a concédé qu’il y aurait des "changements" pour les entreprises lorsque le Royaume-Uni quittera les règles commerciales de l’UE jeudi. "Nous avons dit très clairement aux gens qu’ils doivent se préparer pour le 1er janvier, les choses vont fonctionner différemment. Mais du point de vue des exportateurs britanniques, par exemple, ils auront désormais l’avantage de n’avoir qu’une seule série de formulaires à remplir pour exporter dans le monde entier."


►►► À lire aussi : Accord sur le Brexit : le texte renvoie à des technologies dépassées depuis des décennies


Et le Premier ministre d’ajouter : "nous sommes désormais ouverts à un marché mondial et non plus européen. Il s’agit maintenant d’une approche totalement globale. Et je pense que c’est une chose merveilleuse".

Boris Johnson a également insisté sur le fait que l’accord permettrait au Royaume-Uni de "suivre sa propre voie mais aussi d’avoir le libre-échange" avec l’Union européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK