Brexit: l'Union européenne se prépare à un No Deal

Brexit: l'Union européenne se prépare à un No Deal
Brexit: l'Union européenne se prépare à un No Deal - © TOLGA AKMEN - AFP

L'ombre d'un "No Deal", c'est-à-dire un divorce entre l'UE et le Royaume-Uni sans accord, devient de plus en plus menaçante. La dead-line est fixée au 31 octobre, et le Parlement britannique se déchire sur la question du Brexit. L'Union européenne choisit donc d'anticiper : ce mercredi, la Commission européenne annonce prévoir "un soutien financier" aux personnes et aux États membres "les plus touchés par un retrait sans accord".

780 millions d'euros

L'Union européenne est inquiète : "Le peu de temps qui reste et la situation politique au Royaume-Uni ont accru le risque que le Royaume-Uni se retire à cette date sans accord". Elle a donc réfléchi à des solutions de sauvetage et se dit prête à mobiliser 780 millions d'euros d'assistance financière. Une somme qui pourrait être mobilisée en ayant recours au Fonds de solidarité de l'Union européenne, qui est d'habitude utilisé pour venir en aide aux États membres victimes de catastrophes naturelles. Une mesure d'urgence parmi d'autres qui a été présentée ce mercredi par la Commission européenne qui compte ainsi "couvrir l'importante charge financière" d'un éventuel No Deal. Elle souhaite également que l'actuel Fonds européen d'ajustement à la mondialisation "serve à soutenir les travailleurs" qui seraient "licenciés à la suite d'un retrait sans accord, sous certaines conditions". Seraient concernés les entreprises, les salariés et les agriculteurs. Ces anticipations ont été réfléchies en prévision du prochain sommet qui aura lieu à Bruxelles les 17 et 18 octobre. Un sommet européen où se jouera l'avenir du Brexit, avec ou sans Boris Johnson, avant ou après de possibles élections anticipées qui doivent être votées ce mercredi soir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK