Brexit: l'Union européenne est rétrécie pour la première fois (vidéo)

L’Union européenne a toujours été, depuis sa création, une affaire d’élargissement et d’intégration. Entreprise commencée à 6, en 1958 (Allemagne, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas et Belgique), pour finir à 28. Le dernier pays à être devenu membre de l’Union européenne c’est la Croatie, en 2013.

Un vaste territoire de plus de 500 millions de citoyens où l’on parle environ 24 langues. Et des politiques d’élargissement certes ralenties, mais toujours d’actualité.

Oui mais voilà, avec le Brexit, pour la première fois de son histoire, l’Union européenne a rétréci. Elle est amputée de 246.690 km2 et de 66, 7 millions d’habitants. Une première !

Une route en sens inverse du projet originel. L'élargissement, c'est en fait dans l'ADN du projet européen. 

L’UE, une histoire d’élargissement

Si la dernière législature de Jean-Claude Juncker avait mis un cran d’arrêt à l’élargissement de l’Union européenne, celle-ci a toujours été au cœur des politiques. Elle est aussi un formidable levier de négociation au plan international avec les pays du sud de la Méditerranée et les pays de l’Est.

Les plus cyniques diront qu’il s’agit de la politique de la carotte plutôt que du bâton. En gros, l’UE est "ouverte" à l’élargissement et l’intégration de nouveaux Etats membres. En échange, les Etats qui le souhaitent doivent répondre à certains critères en termes de principes démocratiques, économiques et structurels. On parle des critères de Copenhague établis en 2003. Les Etats candidats à l’adhésion doivent avoir transposé dans leurs systèmes législatifs et administratifs les "acquis communautaires" de l’UE.


►►► Lire aussi: l'Union européenne doit-elle encore s'élargir ?


En théorie, le Traité sur l’Union européenne, prévoit que "tout Etat européen qui respecte les valeurs visées à l’article 2 du T.UE [1]" et qui "s’engage à les promouvoir" peut demander à devenir membre de l’UE.

La disparition du bloc soviétique a permis d’agrandir progressivement l’Union européenne, avec principalement deux plus grands élargissements en 2004 et 2007 (respectivement 10 et 2 Etats).

Un de perdu, deux de retrouvés ?

Depuis 1999 et la mise en place du "processus de stabilisation et d’association", ce sont les pays des Balkans occidentaux qui sont au cœur de la politique d’élargissement. Le premier Etat à avoir vu le processus de négociation aboutir c’est le Croatie, dernier à être devenu membre du club en 2013.

En tête dans les négociations en cours on retrouve la Serbie et le Monténégro, qui pourraient être parmi les premiers à intégrer l’UE en 2025, avait indiqué la Commission européenne en 2018. Un objectif "ambitieux", dit elle-même la Commission. Signe favorable tout de même, le Monténégro intégrait l’OTAN en 2018.


Suivez toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK