Brexit: David Davis accuse l'UE de menacer la sécurité européenne par "dogmatisme"

Brexit: David Davis accuse l'UE de menacer la sécurité européenne par "dogmatisme"
Brexit: David Davis accuse l'UE de menacer la sécurité européenne par "dogmatisme" - © BEN STANSALL - AFP

Le ministre britannique chargé du Brexit, David Davis, a accusé mercredi la Commission européenne de mettre en jeu la sécurité des citoyens européens par "dogmatisme", en voulant exclure le Royaume-Uni de projets clés en matière de sécurité et de défense.

Dans un discours prononcé dans le centre de Londres, David Davis s'en est en particulier pris à la menace de Bruxelles d'exclure Londres du programme européen de navigation par satellite Galileo, après le Brexit, car cela reviendrait à partager des données sensibles avec un pays non membre de l'UE.

Le Royaume-Uni a apporté "des centaines de millions de livres" de contribution au développement de Galileo, alternative européenne au GPS américain qui doit être totalement opérationnelle en 2026, a affirmé le ministre.

L'UE se base sur des hypothèses inutiles

Si les entreprises britanniques sont exclues, Galileo va prendre "jusqu'à trois ans de retard" et coûter "plusieurs milliards d'euros en plus", a-t-il ajouté, estimant qu'en agissant ainsi, la Commission européenne "se tire une balle dans le pied". "La même chose risque de se passer avec le nouveau fonds européen de défense", auquel le Royaume-Uni contribue "significativement".

Estimant que sur ces sujets, l'UE se base sur des "précédents" et des "hypothèses inutiles" pour déterminer la manière dont elle devrait coopérer avec des pays tiers, il a dénoncé des "réponses dogmatiques (qui) n'aident personne".

Le ministre a plaidé à l'inverse pour une "relation de confiance" entre l'UE et le Royaume-Uni et un maintien du niveau actuel de coopération en matière de sécurité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK