Brexit: Boris Johnson s'apprête à convoquer des élections après sa défaite au Parlement

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé mardi qu'il déposait une motion au Parlement pour convoquer des élections anticipées, juste après avoir été désavoué par les députés qui ont adopté une motion visant à obtenir un report du Brexit, prévu le 31 octobre. Le texte a été adopté par 328 voix pour (301 contre), réunissant députés de l'opposition mais aussi 21 élus conservateurs hostiles à une sortie de l'Union européenne sans accord envisagée par Boris Johnson, qui est résolument opposé à un report.

Le Premier ministre avait déjà perdu dans la journée sa majorité absolue au Parlement avec la défection d'un député conservateur pour le petit parti europhile libéral démocrate. Son gouvernement avait annoncé avant le vote des députés que s'il le perdait, il convoquerait des élections anticipées le 14 octobre.

Elections anticipées ? Report du Brexit ?

La motion sur les élections sera examinée mercredi par le Parlement et doit réunir deux-tiers des voix pour être adoptée. Mercredi également, les députés se prononceront sur un projet de loi demandant au Premier ministre d'obtenir un report du Brexit auprès de Bruxelles. 

Les Britanniques ont voté à 52% lors d'un référendum en juin 2016 pour sortir de l'UE. Le précédent gouvernement, dirigé par Theresa May, avait conclu un accord de sortie de l'UE avec Bruxelles après deux ans et demi de négociations, mais le texte a été rejeté à trois reprises par le Parlement.

Après son arrivée au pouvoir fin juillet, Boris Johnson a ouvert des discussions avec Bruxelles, sans toutefois présenter jusqu'ici de nouvelles propositions pour sortir de l'impasse.

Financements augmentés

Le Trésor britannique va ajouter deux milliards de livres (2,2 milliards d'euros) supplémentaires pour la période 2020-2021 afin de financer les préparatifs du Brexit, ont annoncé mardi soir les services du ministre des Finances Sajid Javid.

L'annonce, qui sera faite mercredi lors de la présentation du budget, porte ainsi à plus de 8,3 milliards de livres (9,1 mds EUR) l'enveloppe totale consacrée depuis le référendum de juin 2016 par le Royaume-Uni à sa sortie de l'UE. Les fonds supplémentaires seront notamment destinés à la police aux frontières et aux ports.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK