Brexit : 3,8 millions d'Européens souhaitent s'installer au Royaume-Uni

Plus de 3,8 millions de ressortissants de pays de l'Union européenne ont introduit une demande pour obtenir le droit de résider sur le sol britannique après le Brexit.
Plus de 3,8 millions de ressortissants de pays de l'Union européenne ont introduit une demande pour obtenir le droit de résider sur le sol britannique après le Brexit. - © KENZO TRIBOUILLARD - AFP

Plus de 3,8 millions de ressortissants de pays de l’Union européenne ont introduit une demande pour obtenir le droit de résider sur le sol britannique après le Brexit, a annoncé jeudi le ministère britannique de l’Intérieur.

"Je suis heureux qu’il y ait eu plus de 3,8 millions de demandes", a indiqué le ministre en charge de l’immigration au Royaume-Uni, Kevin Foster, sur Twitter.

Plus de deux millions d’Européens ont obtenu le droit de continuer à habiter et travailler en Grande-Bretagne, a-t-il précisé, sur la base de chiffres provisoires, datant du 31 juillet.

Selon M. Foster, 1,5 million d’autres personnes ont obtenu le "pre-settled status" (préstatut de résident permanent), qui permet d’introduire une demande de statut de résident permanent après avoir rempli une condition de résidence au Royaume-Uni – au moins six mois par an pendant cinq ans.

Selon le Home Office (ministère de l’Intérieur), 4600 demandes ont été refusées, 36.500 étaient nulles ou ont été retirées et 34.900 ont été déclarés non valides.

Le Royaume-Uni a quitté l’UE le 31 janvier dernier, après 47 ans d’un mariage houleux. Mais Londres a jusqu’à la fin de la période de transition, fixée au 31 décembre prochain, pour conclure un accord sur sa relation post-Brexit avec son ancien partenaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK